5 erreurs courantes dans la création de contenus

On parle création de contenus aujourd’hui ? Yessss ! C’est sûrement l’une des thématiques qui me passionne le plus ! Pour vous situer un peu, je crée du contenu depuis 2015 avec mon 1er blog, Peppermint Beauty. Par la suite, j’en ai créé pour les entreprises dans lesquelles j’étais salariée.

Et maintenant, je continue de créer du contenu pour 2 clients en freelance et pour Le citron rose. Les posts Instagram, articles de blog et newsletters n’ont donc pratiquement plus de secrets pour moi 😉 Il y a bien sûr de nombreuses autres formes de contenus comme la vidéo ou encore les épisodes podcasts, mais mes préférés sont les 3 cités plus haut.

Dans cet article, je voulais vous partager les 5 erreurs en termes de création de contenus que je vois le plus souvent sur le web.

Erreur n° 1 : ne pas créer le bon contenu

C’est sûrement l’erreur à laquelle on pense le moins. Et pourtant c’est le pilier de votre création de contenus. Et pour vous aider, voici 2 questions à vous poser en amont :

  • À qui est destiné le contenu que vous allez produire ?
  • En quoi votre contenu aide votre audience idéale ?

On a tendance à produire du contenu qui nous plaît sans réellement penser aux besoins de notre audience idéale. Mais produire du contenu ne suffit pas. Cette création doit être stratégique et doit servir vos objectifs (avoir plus d’abonnés, avoir plus de notoriété, avoir plus de clients, etc.).

En quoi vous pouvez aider votre audience idéale ? En l’inspirant, en améliorant son quotidien, en répondant à ses questions, ses problématiques et ses besoins.

Erreur n° 2 : ne pas avoir de stratégie

Comme je le disais plus haut, créer du contenu ne suffit pas, il faut une réelle stratégie de création de contenus.

Plonger la tête la première dans la rédaction d’un nouvel article ou d’un nouveau post Instagram ? Sans réelle stratégie de contenu ? 😲 C’est ce que l’on est parfois tentés de faire, mais c’est le meilleur moyen de ne pas aller dans la bonne direction.

Une bonne stratégie de contenu doit répondre aux questions :

  • Quels sont les objectifs de cette création de contenus ?
  • Si l’objectif est de vous positionner en tant qu’expert de votre domaine : comment allez-vous prouver votre expertise ? Et grâce à quels contenus ? 
  • Quelle est la thématique abordée ? Il peut y en avoir plusieurs, en fonction de votre domaine, de votre stratégie et de vos envies
  • Dans quel but produisez-vous ce contenu ? Abonnements à votre newsletter, ventes de produits physiques, de produits digitaux, prestations de services, consultations, coaching, … ?

Une fois la base de votre stratégie posée, vous pouvez vous poser les questions des formats, des médias et de la fréquence.

📌 De mon côté, je m’adresse aux entrepreneurs du web, mes contenus sont là pour partager des astuces autour de Pinterest et du marketing de contenu. Je peux parler d’autres sujets, mais ce sera mineur par rapport à mes deux sujets principaux 😊 J’utilise comme supports le blog, la newsletter, Instagram et LinkedIn.

À lire : Ma stratégie réseaux sociaux en 2021

Et chaque média a sa propre fréquence :

  • 2 articles de blog/semaine
  • 1 newsletter/semaine
  • 3 posts Instagram et LinkedIn/semaine
ebook Pinterest gratuit

Erreur n° 3 : ne pas être régulier

L’irrégularité est l’une des erreurs que je vois le plus souvent. L’inconvénient du marketing de contenu (ou content marketing) et que les résultats ne sont pas instantanés. Il faut souvent de longs mois voire années avant de récolter les fruits d’une bonne stratégie de contenus. Mais avant de cueillir les fruits de notre travail, il faut avoir réussi à publier du contenu de façon régulière.

En ayant une présence régulière sur vos différents médias, vous aiderez vos abonnés et votre audience à se souvenir de vous parmi l’océan de contenus qui existent… C’est de cette régularité que va dépendre votre succès sur le moyen et long terme.

Et pour être régulier dans sa création de contenus, j’ai 3 astuces :

  • créer du contenu qui nous passionne (et qui est bien sûr utile à notre audience)
  • avoir un calendrier éditorial pour ne jamais manquer d’idées
  • programmer ses contenus à l’avance pour ne jamais louper une publication

Besoin d’un petit coup de booste ? 😊

Si vous créez le bon contenu pour votre audience, votre régularité finira par porter ses fruits ! Le cas contraire risque de vous faire tomber dans les oubliettes face à vos (nombreux) concurrents.

Et maintenant, imaginez si… Votre e-shop préféré :

  • arrêtait de publier sur Instagram pendant des semaines
  • envoyait une newsletter une fois tous les 2 mois
  • ne publiait plus d’articles pendant 1 an

Les conséquences de ce manque de régularité ?

  • Ça ne donne pas une très bonne image
  • L’entreprise finira par être oubliée au profit d’une autre
  • Les concurrents auront donc « le champ libre » et peut-être de meilleurs résultats

⚡️ Rejoignez la newsletter pour plus d’astuces webmarketing et réseaux sociaux !

Erreur n° 4 : être présent partout

Si vous êtes comme moi, seul(e) à gérer votre site et vos réseaux sociaux, ou que vous avez une petite équipe déjà surchargée de travail, difficile d’être présent sur de nombreux médias de manière qualitative.

Mon conseil : commencez petit, et ajoutez de nouveaux médias si cela ne perturbe pas votre création de contenus actuelle.

De mon côté :

  • je suis très active sur Instagram, (3 posts/sem) et des stories quotidiennes
  • je relaie mes posts Instagram sur LinkedIn = pas de temps accordé en plus
  • je produis 2-3 articles sur le blog par semaine
  • j’envoie 1 newsletter par semaine

À lire aussi : Quel réseau social choisir pour faire connaitre son site ?

D’ailleurs, le cas des 2-3 articles par semaine est ultra-exceptionnel. Je le fais, car je sais que je peux tenir la cadence grâce à pas mal de petites astuces en organisation (notamment le batching). La mise en forme et la création des visuels associées aux articles sont des choses que je délègue = gain de temps. Mon objectif ici est d’aller plus vite dans l’aspect notoriété de mon site.

Créé en décembre 2019, je veux lui donner 2 voire 3 fois plus de visibilité en un minimum de temps. C’est un choix, et surtout une stratégie qui a une fin dans le temps : j’ai prévu d’arrêter cette méga production de contenus en juin 2021. Après ça, je passerai à un rythme normal de 4 articles par mois 😊

En revanche, je n’ai pour le moment pas de podcast. Je ne publie que 3 fois par semaine sur Instagram. Je ne suis pas (très) active sur LinkedIn. Je ne publie pas sur ma page Facebook. Je ne suis pas sur Clubhouse. Je n’ai pas de chaîne Youtube, car j’ai décidé de me concentrer sur 1 réseau social, Instagram, et d’y apporter le plus de valeur possible à chaque post.

Plus vous aurez de réseaux sociaux différents, plus votre énergie, votre focus et vos résultats seront éparpillés.

⚡️ Rejoignez la newsletter pour plus d’astuces webmarketing et réseaux sociaux !

Erreur n° 5 : ne pas diffuser son contenu

Vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a de plus en plus de contenus sur le web, et ce, depuis des années… Mais le phénomène s’accentue de mois en mois, car le web permet de se faire connaître à moindre coût, et de façon plutôt simple. Il ne suffit donc plus de produire du bon contenu, aussi qualitatif soit-il !

Il y a quelques années, j’entendais les conseils d’une blogueuse food qui disait qu’il fallait passer 20% de son temps à produire du contenu et 80% de son temps à communiquer autour de celui-ci. Je trouvais ça énorme, parce que je faisais le mauvais calcul. À l’époque je passais environ 10h par semaine à créer du contenu (pour Peppermint Beauty), entre Instagram, Youtube et mon blog. Je ne m’imaginais donc absolument pas passer 40h par semaine à en faire la promotion

Je passais déjà tellement de temps à créer du contenu qu’au moment d’en faire la communication/promotion, il me restait peu de temps et d’énergie 🧠 Et c’est là qu’il faut faire un réajustement : moins de contenu, mais mieux partagé !

Une fois votre article (ou vidéo/épisode de podcast) publié…

  • diffusez-le dans votre newsletter hebdomadaire
  • parlez-en en story Instagram
  • dans un post Instagram
  • dans une publication LinkedIn
  • recyclez certains passages de votre contenu initial sous forme de posts
  • et répétez autant de fois que nécessaire

Ça peut vous surprendre : pourquoi parler ou exploiter son contenu autant de fois ?
Tout simplement parce que votre audience peut :

  • passer à côté de votre contenu (algorithme, indisponibilité)
  • le voir, mais passer à autre chose (ohhh un autre post Instagram !)
  • ne pas avoir le temps de le lire/écouter/regarder

La seule personne qui consomme l’ensemble de vos contenus … c’est vous !

Aline, TheBBoost

Je n’aurais pas pu dire mieux 😉

Si vous voulez mettre en place une stratégie de contenus globale pour votre business, ma formation Content Booster 🍊 devrait vous intéresser. On y voit comment travailler la visibilité de son blog, créer une newsletter, publier du contenu sur Instagram et même faire le bilan de sa stratégie de contenu !

Cet article vous a plu ? 📌 Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

2 réponses

  1. ElleBlogue dit :

    bravo pour ces conseils. Les clients ont parfois du mal à se faire à l’idée que les résultats se voient au bout de quelques mois (et pas au bout d’un article …)

    • Coralie dit :

      Hello Sandra,

      Merci pour ton commentaire. Oui, ça peut prendre plus ou moins de temps selon la plateforme ! Il faut savoir être patient 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *