Abonnez-vous à la Newsletter et recevez votre mini guide Pinterest gratuit !

hello@lecitronrose.fr

La semaine de 4 heures : mythe ou réalité ?

La semaine de 4 heures de Tim Ferriss

« Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux » ! Tel est le slogan de Timothy Ferriss dans son livre La semaine de 4 heures.

Cela fait quelques années que ce livre me fait de l’œil, de par son titre prometteur et sa couverture qui fait rêver. Dans cet article je voulais vous donner mon avis général sur le livre et sur les choses que je retiens de cette lecture. Est-ce que je suis passée de 40 à 4 heures grâce à ce livre ? Je vous dit tout dans la suite… De façon générale, j’ai un avis plutôt mitigé sur cette lecture, mais j’en retiens tout de même quelques astuces et enseignements intéressants.

C’est une vision très américaine de la gestion du temps et du business. Pour mes différentes activités, je ne pourrai jamais réduire mon temps de travail à quelques heures. Sinon comment publier 3 plans de contenus Instagram pour mes sites et mes clients, 1 mois de contenu sur Tailwind, créer une trentaine de visuels, 3 newsletters et une dizaine d’articles par mois ? Sans oublier la préparation de ma formation Pinterest 😉 En revanche je suis d’accord avec Tim Ferriss : on peut optimiser son temps avec certaines méthodes de productivité et ainsi profiter de ce temps gagné pour voyager et faire ce qui nous plaît vraiment.

Sur quoi se base Timothy Ferriss pour affirmer que l’on peut réaliser en 4 heures le travail d’une semaine de 40 heures voire plus ? 🚀

Le temps, c’est de l’argent

Notre temps est une richesse. Tim Ferriss introduit dans son livre l’idée que le bonheur n’est pas directement lié à l’argent, mais aux expériences, et que le temps est une ressource beaucoup plus importante. Je le rejoins totalement là-dessus! Je ne m’identifie plus du tout au modèle semaine de 39 heures, 5 semaines de vacances et retraite à 65 ans…

Ce qui est d’autant plus intéressant dans son analyse, c’est la différence entre revenu absolu et revenu relatif. Le revenu absolu correspond à ce que vous gagnez chaque année, et le revenu relatif est la somme que vous gagnez par heure 💵 L’idée est d’avoir un revenu relatif plus important afin de travailler moins et gagner plus dans un laps de temps plus court.

⚡ Si vous travaillez 50 heures par semaine pour un revenu absolu de 100k par an vous êtes proportionnellement moins riche qu’une personne qui gagne 50k par an en travaillant 10 heures/semaine.

Se dégager du temps en déléguant

Déléguer la réponse à ses mails, la recherche d’informations, etc. Cette partie m’a parue intéressante mais le point qui m’a fait tiquer est le fait de faire appel à des pays pauvres (tel que l’Inde) pour déléguer ses tâches à des assistants virtuels payés 7$/heure. Je n’ai pas trouvé ça très éthique, et ce n’est pas en accord avec mes convictions. Ici Tim veut nous faire comprendre qu’il est intéressant de déléguer des tâches qui n’ont pas de valeur ajoutée pour nous. Je vois quelques exemples intéressants de délégation de tâches, si tant est que la personne est rémunérée à sa juste valeur :

  • faire appel à une aide ménagère
  • déléguer les courses
  • déléguer les travaux à faire chez soi
  • déléguer l’administratif
  • déléguer des tâches marketing

Automatiser un maximum

Dans son livre, Tim Ferriss nous démontre l’intérêt d’automatiser le processus d’achat et de vente des produits. Cette automatisation ne peut pas être appliquée à tous les domaines et métiers, on est d’accord !

Je pense qu’il y a du bon dans l’automatisation. Dans le domaine du marketing digital :

  • les réponses automatiques Facebook qui redirigent vers une réponse/un service dédié
  • les réponses automatiques par mail à des demandes de prospects
  • l’extraction automatique des statistiques Google analytics
  • le tri automatique des mails dans les dossiers correspondants
  • avoir une FAQ pour les questions fréquentes

Un point avec lequel je n’ai pas été très à l’aise et qu’il évoque dans la partie automatisation de business : le fait de « tester » l’engouement pour un produit en dirigeant vers un faux lien de paiement Paypal. Je trouve que c’est très orienté « business pour vendre » et non pour répondre au besoin d’un client. Ce n’est pas respectueux pour le client. Pourquoi ne pas faire directement un système de préventes ?

Éliminer les tâches inutiles

Et ne faire que ce qui est important pour nous et notre business. L’objectif dans la gestion du temps n’est pas de faire plus de chose mais de faire les choses essentielles. Nous avons tous été confrontés à cette fameuse question : « est-ce que je m’invite des choses à faire pour éviter l’important? » ⌚

Pour illustrer ses propos il reprend la célèbre loi de Pareto, ou règle du 80/20 : 20% de nos actions produisent 80% des résultats. C’est pourquoi il est important d’identifier/lister ces actions et d’éliminer ou de réduire les tâches inutiles comme :

  • la lecture des mails : ne vérifier ses mails qu’une à deux fois par jour
  • le temps passé sur les réseaux sociaux, à lire l’actualité, à regarder Netflix
  • les réunions auxquelles votre présence n’est pas indispensable

Le manque de temps n’est rien d’autre qu’un manque de priorité.

En éliminant le superflu, on trouve plus facilement la concentration et on accompli plus de choses importantes pour notre vie personnelle ou professionnelle.

La semaine de heures de Tim Ferriss

La méthode du time blocking

C’est la partie du livre qui m’a le plus plu. Jusqu’à présent, dans l’entreprise dans laquelle j’étais salariée à temps plein, nous étions sous l’eau : trop de sollicitations, trop de projets, trop de travail. Mon équipe et moi finissions par multiplier les tâches dans la journée, en faisant des sauts d’un projet à l’autre. Résultat ? Une organisation à revoir, des projets plus longs à boucler et une charge mentale énorme.

De nombreux pros de l’organisation (coucou I dont think I feel et Mytrendylifestyle !) utilisent la méthode du time blocking. En quoi cela consiste ? A réserver des blocs de temps pour réaliser une tâche. En général 2 heures par tâche. La journée n’étant pas infinie, cela consiste également à se limiter à 3-4 tâches dans la journée. Et c’est tant mieux !

Vous serez davantage concentré si vous travaillez à fond sur une tâche donnée pendant quelques heures, plutôt que de sauter d’une tâche à l’autre.

Le fait de fragmenter son attention en différentes tâches fait baisser notre niveau de concentration et nous obtenons de moins bons résultats en terme de productivité. Selon certaines études, reprendre une tâche importante lorsqu’on a été interrompu peut exiger jusqu’à 20 minutes de reconcentration. En plus, ça peut être source d’erreur… et de stress ! Croyez-en mon expérience 😉

Le time blocking est une méthode assez frustrante pour les accros des to-do list longues comme la bras, mais rappelez-vous que votre semaine compte 5 jours de travail et que le mois en compte 20. Vous avez de quoi « abattre » toutes vos tâches sans en louper une seule. Pour y parvenir, il est conseillé de mettre en place des retroplannings et d’avoir des dates butoirs pour la finalisation de ses projets.

Pour illustrer mes propos, voici mon planning type en tant que webmarketeuse :

Semaine type organisation en marketing digital

⚡ Téléchargez votre planning type pour être un ninja du time blocking !

Et vous, quelles sont vos astuces pour faire moins mais mieux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *